Théâtre du Tiroir... des affabulations     Accueil | Contact | Liens | Infos pratiques
UNE COMPAGNIE UN PETIT THEATRE ET PLEIN D'ENVIES
 

Un p'tit théâtre...
Au programme cette année
Le grenier à saisons
Soyons pratiques
 

AU PROGRAMME CETTE ANNEE

PETIT DÉJEUNER MUSICAL DE NOVEMBRE : \"PATRIMOINE EN CONCERT\"
di
UN PARCOURS DIFFICILE ET PETIT MAIS DEBOUT
dimanche 6 novembre 2016 16h
AL HALLAJ, LE CHRIST MUSULMAN
Jeudi 17 novembre , Samedi 19 novembre 2016- 20h30
LA FIN DE L\'HOMME ROUGE
DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2016 16H
L\'ARRACHEUR DE MAUVAISES HERBES
Vendredi 2 décembre , 20h30 Samedi 3 décembre, 20h30 Dimanche 4 déc 2016 16h
LE NUAGE AMOUREUX - SEVDALI BULUT DE NAZIM HIKMET
16 décembre LAVAL 2016 à 14h au PETIT THÉÂTRE 8 rue Jean Macé
PETIT DÉJEUNER MUSICAL DE DECEMBRE : CHANSONS POETIQUES
dimanche 18 décembre 2016 11h
L\'EPOPEE DE GILGAMESH
jeudi 5 janvier 14h, jeudi 12 janvier 14h et 20h30
PETIT DÉJEUNER MUSICAL & POÉTIQUE DE JANVIER : L\'OISEAU SUR L\'EPAULE
dimanche 15 janvier 2017 11h
MOZART & SALIERI
SAMEDI 21 JANVIER 2017 20H30 & DIMANCHE 22 JANVIER 2017
OTHELLO
VENDREDI 3 FÉVRIER 2017 20H30 & SAMEDI 4 FÉVRIER 2017 20H30
QUI EST LÀ ? -(MARIONNETTES À FILS)
JEUDI 2 MARS 2017 14H - 18H VENDREDI 3 MARS 2017 14H - 20H
BLAISE CENDRARS PROSE DU TRANSIBERIEN
Dimanche 5 mars 16h
ANNA AKHMATOVA
DIMANCHE 12 MARS 2017 16H
PARAÎTRE DIX- (DANSE)
Sam 25 mars 2017 15h et 18h
LE POINT D\'ESLAMATION
VENDREDI 10 MARS 2017 20H30
MOI SEUL
VENDREDI 17 & SAMEDI 18 MARS 2017 20H30 DIMANCHE 19 MARS 2017 16H
DU TRACTEUR À L\'ÂNE
VENDREDI 31 MARS 2017 20H30
LE PETIT CIRQUE DES POETES
9 décembre 2016 - Rueil Malmaison
SHLÉMIEL OU LA SAGESSE DES FOUS
LE TROUBADOUR DU LIVRE, JONGLEUR DE MOTS
9 décembre- Rueil Malmaison
 

Edito

CHER PUBLIC de notre théâtre, citoyen du monde.

Cette 29-ème saison du théâtre du Tiroir vous proposent des récits de vies d'aujourd'hui, bien réelles comme celle de ce paysan breton qui refuse le tracteur et nous raconte son épopée avec ses ânes ( Marc Pion)... ou ce grand-père "arracheur de mauvaises herbes", ( Théâtre du Sable)...
des récits d'hier comme celui de "Al Hallaj", ce musulman crucifié en l'an 922 pour sa lecture éclairée du Coran; ( Imago-Théâtre)...
des récits des vies imaginaires qui ressemblent à celles d'aujourd'hui, comme "Les Suppliantes", ces 50 femmes d'Egypte qui demandent l'asile et le respect de leur corps... (théâtre du Tiroir)
d'autres purement imaginaires comme celui d'Othello de Shakespeare. (Cie Pièces et Main d'oeuvre); ou encore cette Grand-mère marionnette qui parle avec Madame la Mort pour mieux l'appréhender(Compagnie Lyli); celle que nous conte Jean-Jacques Rousseau en promeneur solitaire (Théâtre du Passeur).

Théâtre cosmopolite.
Les grecs ont défini le « théâtron » comme « l'endroit d'où l'on voit » et où on écoute.
Le théâtre est l'outil de la parole : paroles de mots, paroles de gestes. Il est donc par essence l'espace de l'échange : on y apprend à parler, interpeller, crier, chanter, écouter, partager, se confronter pour enfin, peut-être, comprendre l'Autre et par conséquent mieux se comprendre soi-même.
Le projet du Théâtre du Tiroir est depuis toujours d'aller rencontrer l'Autre, celui qu'on ne connait pas. Aller vers lui ou l'accepter s'il vient de lui-même, par nécessité ou par envie de voyager.

La Terre est une sphère. N'ayant nulle autre planète où aller, nous sommes condamnés à y vivre, ensemble. Le droit à la mobilité sur la planète doit devenir un droit inaliénable. Oui, le droit d'émigrer (qui n'inclut pas forcément l'installation définitive) doit être un vrai droit humain. Cette liberté de migrer a de tous temps exister, c'est un droit inné.
Ce droit au cosmopolitisme autrement dit à se définir comme « citoyen du Monde pouvant indifféremment vivre dans tous les pays de cette planète », est la juste réaction face à toutes les colonisations qui ont voulu et veulent encore occuper et faire du profit sur les terres de l'Autre tout tentant bien souvent de le convertir à telle ou telle réligion.

En 1784, Emmanuel KANT, le philosophe disait déjà : « Tout visiteur d'un pays jouit du droit cosmopolite d'y rester aussi longtemps qu'il est menacé dans son pays d'origine et aussi longtemps qu'il se comporte paisiblement .»

« Les suppliantes » d'Eschyle que vous pouvez voir en tournée cette automne, nous rappellent que le droit d'asile fut accordé par les grecs dès 450 avant JC.

L'Autre, celui qui ne nous ressemble pas toujours, reste notre semblable.
Jean Luc Bansard