Théâtre du Tiroir... des affabulations     Accueil | Contact | Liens | Infos pratiques
UNE COMPAGNIE UN PETIT THEATRE ET PLEIN D'ENVIES
 

... Et plein d'envies
Passeur de théâtre
Moments inattendus
Partenaires
 

MOMENTS INATTENDUS

tournée en PALESTINE du 21 au 30 septembre
le tiroir en russie au festival Pouchkine de PSKOV
des jeunes Algériens de Tlemcen en Mayenne
le tiroir au festival de Tlemcen juillet 07
Interview de JL Bansard à La tribune Tlemcen juillet 07
l'expérience internationale du Théâtre du Tiroir
Des nouvelles de nos amis de Haïti
TOURNÉE THÉÂTRALE du Lycée Rousseau à TLEMCEN EN ALGÉRIE
À LA MAISON D'ARRÊT-STAGE THÉÂTRE BILAN
ECHANGE AVEC L'ALGÉRIE Stage de théâtre nov 06
TERRE ET PAIX À FOUGÈRES
ERNÉE PAR DELÀ LES FRONTIÈRES
Les jeunes comédiens palestiniens d'ALROWWAD en tournée en france
 

Les jeunes comédiens palestiniens d'ALROWWAD en tournée en france



Communiqué de presse n°2
Chers ami(e)s,

Au-dela des nouvelles sinistres qui nous parviennent de Palestine, je tiens a vous envoyer ces nouvelles de la tournee des Amis d'Al-Rowwad qui vous rejouirons sans doute.
Le spectacle est constitue, je vous le rappelle, d'une premiere partie de musique de jeunes de Naplouse et d'une seconde partie de theatre, joue par les enfants du camp de Aida.
L'accueil est triomphal : salles pleines, enthousiasme, ovation debout. Les enfants et nous-memes sommes ravis.

Une seule exception : Le Mans, ou nous etions en situation de concurrence avec le match de foot France-Bresil. 70 spectateurs au lieu des quelques 300 habituels. Rien de grave : la situation etait retablie des le lendemain, a Poitiers.

De facon generale les comites constitues pour accueillir la tournee et organiser les spectacles sont tres efficaces. La plupart du temps ils reunissent des militants de diverses associations de solidarite avec la Palestine qui, pour un temps au moins, taisent leurs differences pour recevoir dignement les enfants de Palestine.

Tout semblait donc parfait jusqu a ce que le maire de Cenon annule le pret de la salle et la subvention de mille euros qu il avait accordes a l association girondine C.A.P (Comite d Action pour la Palestine), qui a pris en charge la reception de la tournee les 4, 5 et 6 juillet a Bordeaux (Cenon est une banlieue de Bordeaux).

La surprise a ete grande pour nos amis et nous memes, d autant plus que la decision a ete prise a l unanimite du Conseil municipal, droite et gauche melees !!
L affaire etait donc grave et pouvait s etendre a l ensemble de la tournee.
Le CAP a donc introduit un refere aupres du tribunal administratif (procedure d extreme urgence) et nous avons soutenu sa requete.

Que s etait-il passe qui motivait une decision aussi grave et aussi unanime ?
L attaque vient du CRIF (Conseil Representatif des Institutions juives de France) qui pretend rassembler tous les Juifs de France (ce qui est faux a l evidence) et qui est en fait le porte parole d Israel en France. Le Crif a fait pression sur le Prefet de la Gironde, pretendant que le CAP est lie au Hamas, ce qui est egalement faux, mais le Crif, a l image de ses maitres israeliens, n est pas a un mensonge pres. Le Prefet a accepte sans les verifier les accusations du Crif et a fait pression a son tour sur la mairie de Cenon pour qu elle annule son soutien au CAP pour l organisation de la tournee. Le maire de Cenon, sans verifier lui non plus, s est plie aux exigences du Prefet et a annule salle et subvention.

Le Crif pensait partir gagnant, fort de l appui du gouvernement et de l opposition socialiste (ainsi que du conseiller municipal communiste qui s est fait manipuler comme un debutant). C etait compter sans la justice, qui a signifie clairement a tout ce beau monde qu on ne bafoue pas aussi grossierement les institutions de la Republique et que l heure de la censure et des autodafes n est pas (encore ?) venue. Merci au juge administratif de Bordeaux qui a sauve en l occurrence l honneur de la Republique, en acceptant les requetes deposees en refere par le CAP et nous memes et en estimant que la mairie de Cenon (donc la Prefecture de la Gironde) avait en cette affaire viole les lois fondamentales de la Republique.

Nous sommes donc retablis dans nos droits a Cenon et nous jouons ce soir meme du 6 juillet dans la salle municipale Simone Signoret de Cenon, qui nous avait ete initialement pretee.

Mais l affaire est loin d etre terminee. Apres son echec de Cenon, le Crif devoile maintenant ses batteries. Ce n est plus le CAP qui est vise mais bien la piece « Nous sommes les enfants du camp ». Les mairies des lieux ou nous devons nous produire (mais aussi probablement les prefets, les deputes et autres representants) ont en effet recu une lettre du Crif leur demandant d annuler les representations. Je vous transmets une copie de cette lettre ci dessous.
Le Crif, a l image de ses maitres israeliens, s attaque donc maintenant aux enfants et les poursuit jusqu en France.

C est un honneur pour nous d etre la cible de ceux qui manient mensonge et calomnie pour voler au secours d une entreprise de colonisation. Nous allons faire face, mais nous savons que nous avons affaire a un ennemi puissant et retors, qui est d autant plus hargneux qu il vient de recevoir une gifle. Il faut donc nous aider, par tous les moyens que vous jugerez bons. Consultez notre site www.amis-alrowwad.org ou nous placons tous les documents u :
tiles, dont la lettre d AbdelFattah apres les elections palestiniennes qui ont vu le triomphe du Hamas. Vous y trouverez aussi les articles du journal Sud Ouest, en particulier le dernier, en date d aujourd hui, 6 juillet. Vous savez deja que le livret de la piece y figure.
Appelez moi au 0619446716 si vous voulez plus d informations.

Merci de votre aide et de votre solidarite

Bien amicalement

JC Ponsin Communiqué de presse n°1

La mairie de Cenon censure le message de paix d'enfants palestiniens.

Suite à des pressions du CRIF auprès de Mr Idrac, préfet de Gironde, la municipalité de Cenon a décidé, mercredi 28 juin, d'annuler son soutien à la tournée de la troupe Al Rowwad qui présente sa pièce "Nous sommes les enfants du camp" : les représentations à la salle Simon Signoret sont annulées, les enfants obligés d'être hébergés dans l'urgence dans des familles solidaires.

La décision du conseil municipal a été motivée par les affirmations du CRIF insinuant que le Comité Action Palestine, association locale soutenant la tournée Al Rowwad en Gironde, serait proche du Hamas et prônerait la destruction d'Israël. Malgré la transparence des motivations du CAP, affichée sur leur site Internet, il est significatif de constater que la préfecture a ordonné l'annulation du soutien municipal aux enfants sans aucune vérification des dires calomnieux du CRIF.

De telles affirmations sont totalement infondées et mensongères. Le centre Al Rowwad a été construit avec l'aide de la Société des Amis d'Al Rowwad et la coopération allemande. Quelques travailleurs du centre sont payés par l'UNWRA, la tournée actuelle en France bénéficie du soutien du Consulat de France à Jérusalem (qui a accordé 5.000 euros de subvention et la gratuité des visas aux enfants) et a été financée par le réseau associatif français, donc par les dons du public français.

Les accusations de financement par le Hamas ou de proximité idéologique avec cette organisation sont donc de purs fantasmes, destinés à brouiller le message de résistance par la culture (la "belle résistance") prônée par Al Rowwad et à désorganiser la tournée qui a l'audace de montrer aux Français à la fois la souffrance des enfants palestiniens et leurs espoirs de paix.

Combattre l'occupation armée des territoires palestiniens n'est pas un acte antisémite, mais découle directement des idéaux de la France républicaine et de la Déclaration des Droits de l'Homme.

Un référé en urgence a été déposé mercredi 5 juillet auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour l'annulation de la décision du conseil municipal de Cenon.

La Société des Amis d'Al Rowwad, association à but non lucratif régie par la loi de 1901, organise du 14 juin au 1er août, la tournée théâtrale de la troupe des enfants palestiniens du Centre culturel d'Al Rowwad. Le Centre Al Rowwad a été créé en 1998 par le Dr Abdelfattah Abou Srour, docteur en génie biologique, dans le camp de réfugiés d'Aïda, à Bethléem, en Palestine. Il a pour vocation d'encourager les enfants du camp à résister à l'occupant israélien non par les pierres, mais par l'éducation, l'art et la culture, de manière pacifique. Il est donc porteur d'un message de paix et de résistance par la beauté et la culture.

La tournée comporte 19 villes étape en France et 5 en Belgique. Les représentations se déroulent depuis le début devant des salles combles et enthousiastes. Cenon était la douzième étape, ils nous restent encore dix étapes et dix-sept représentations que nous comptons bien honorer.