Théâtre du Tiroir... des affabulations     Accueil | Contact | Liens | Infos pratiques
UNE COMPAGNIE UN PETIT THEATRE ET PLEIN D'ENVIES
 

... Et plein d'envies
Passeur de théâtre
Moments inattendus
Partenaires
 

MOMENTS INATTENDUS

tournée en PALESTINE du 21 au 30 septembre
le tiroir en russie au festival Pouchkine de PSKOV
des jeunes Algériens de Tlemcen en Mayenne
le tiroir au festival de Tlemcen juillet 07
Interview de JL Bansard à La tribune Tlemcen juillet 07
l'expérience internationale du Théâtre du Tiroir
Des nouvelles de nos amis de Haïti
TOURNÉE THÉÂTRALE du Lycée Rousseau à TLEMCEN EN ALGÉRIE
À LA MAISON D'ARRÊT-STAGE THÉÂTRE BILAN
ECHANGE AVEC L'ALGÉRIE Stage de théâtre nov 06
TERRE ET PAIX À FOUGÈRES
ERNÉE PAR DELÀ LES FRONTIÈRES
Les jeunes comédiens palestiniens d'ALROWWAD en tournée en france
 

Interview de JL Bansard à La tribune Tlemcen juillet 07

http://www.latribune-online.com/1507/c04.htm


«Je suis très séduit par le travail de la jeune génération»
Dimanche 15 juillet 2007
De notre correspondant à Tlemcen
Mohamed Medjahdi
Le responsable artistique du Théâtre de Laval (France), Jean-Luc Bansard, a évalué les deuxièmes Journées internationales du théâtre, qui se sont déroulées à Tlemcen la semaine écoulée, en indiquant que «le patron de l'Astuce, en l'occurrence Ali Abdoune, a réuni pendant cinq jours des artistes de différents horizons qui, par leur diversité, ont été, je l'espère, une riche découverte pour les spectateurs. Ces derniers ont été, à mon sens, assez peu nombreux par rapport au nombre important de la population de Tlemcen. Dans cette région, on devrait peut-être améliorer les moyens de communication». «Pour ma part, ajoute-il, j'ai été très impressionné par le professionnalisme de la compagnie de danse [Vent de sable] ainsi que par la vivacité des comédiens de la compagnie de l'Astuce. Quant à l'association de la Grande Maison sur les femmes de Mohamed Dib, elle m'a séduit par sa modernité et la force de ces 9 femmes qui luttent dans la société algérienne».
Jean-Luc Bansard notera, par ailleurs, que ces rencontres ont été marquées par la relève théâtrale de la jeune génération qui s'est beaucoup investie lors des ateliers. «Enfin, la place faite à la langue française est une dimension qui me semble liée à ces rencontres et en sont peut-être une spécificité. Le théâtre sans frontières et multilinguiste est une dimension qui me plaît personnellement et est inhérent à l'histoire du théâtre briseur de barrières et fondateur de la démocratie», estime-t-il. Concernant la collaboration entre Laval et Tlemcen en matière de théâtre, Jean-Luc assure qu'en France «nous allons créer une association, Amis de Tlemcen, dont les premiers membres sont les 12 familles qui ont participé aux deux premières éditions du festival. De cette association dépend, à mon sens, le futur jumelage. Le fait théâtral est pour l'instant au coeur de ce projet et les financeurs publics français (Conseil Régional des Pays de la Loire et Conseil Général de la Mayenne) qui ont permis les deux premières années d'échange souhaiteront sans doute un élargissement à d'autres secteurs (économique, touristique, éducatif et sportif). Mais, pour cela, il faut aussi que du côté des Tlemcéniens, ces autres secteurs manifestent un tel intérêt.
Sans doute, l'APC de Tlemcen doit-elle faire de même».
Au sujet du théâtre à Tlemcen qui, malheureusement, ne dispose pas encore d'une infrastructure théâtrale, Bansard dira : «A part le théâtre de l'Astuce, je ne connais rien d'autre comme théâtre. J'ai simplement pu vérifier à Ghazaouet l'immense appétit de théâtre ainsi qu'à Nedroma. Pour Tlemcen, la nécessité d'une programmation régulière [une ou deux fois par mois] est indispensable pour créer un public et le fidéliser. Cette tâche est la même qu'en France, comme dans cette région où nous l'avons vécue depuis 20 ans en Mayenne quand nous avons créé notre compagnie théâtrale. Eh oui, nous fêtons nos 20 ans ce mois de décembre 07.»
M. M.