Théâtre du Tiroir... des affabulations     Accueil | Contact | Liens | Infos pratiques
UNE COMPAGNIE UN PETIT THEATRE ET PLEIN D'ENVIES
 

Une compagnie...
La malle à spectacles
Création en cours
Le carton à souvenirs
 

LE THEATRE DU TIROIR

Présentation de la compagnie
Un peu d'histoire
Une équipe


 

Un peu d'histoire


D'un squatt théâtral à l'installation d'un théâtre public

En octobre 1990, à la recherche de murs pour y poser ses mots, Jean Luc Bansard... défonce les portes d'une caserne désaffectée au centre ville de Laval, la caserne Corbineau. Là il installe ses valises. Il squatte la salle des fours de la boulangerie et dans le décor naturel de cette friche militaire, il porte à la scène trois semaines durant à guichet fermé, un texte étonnant ARCADIO une oeuvre non dramatique, le roman de l'écrivain américain William Goyen, traduit par Patrice Repusseau. De cette aventure dans des murs décrépits et abandonnés va naître un espace permanent dédié à la création théâtrale - le premier du genre en Mayenne - d'une capacité de 60 places : l'Espace Corbineau lieu de création et de diffusion du Théâtre du Tiroir des affabulations.
À partir d'octobre 1990 et sans discontinuer depuis 18 ans, le plus souvent sans aide publique, par la seule volonté des artistes et techniciens de la compagnie, Le Tiroir ouvre chaque mois ses murs et son plateau de jeu à une nouvelle compagnie invitée.

page suivante : Un lieu de diffusion pour imposer une visibilité au théâtre